L’affaire Adama Traoré refait surface

L’affaire Adama Traoré refait surface

Où en somme nous avec cette affaire ? 4 après la mort d’Adama Traoré, cette affaire n’a toujours pas été élucidée. Et aujourd’hui, elle refait surface tambour battant.

Que s’est-il passé le 19 juillet 2016 ?

Agé de 24 ans, Adama Traoré perd la vie dans la caserne d’une gendarmerie de Persan. Quelques heures avant sa mort, il a été arrêté dans la ville de Beaumont-sur-Oie après une course poursuite de 15 min. Il avait pris la clé des champs après une interpellation où son frère Bagui était soupçonné d’extorsion de fonds avec violences. Adama Traoré a été aplati au sol et retenu dans le logement ou il s’était réfugié. Lors de son transport pour la gendarmerie, il eut un malaise et mourut par la suite dans la cour de la gendarmerie.

4 ans où en sommes-nous ?

Près de 4 ans après sa mort, les enquêteurs n’ont toujours pas dénoué l’affaire. Et cette année, les juges en charge de l’affaire rejettent les expertises selon laquelle, « Adama Traoré n’est pas décédé d’asphyxie positionnelle ». Et le 29 mai 2020, ils attestent, qu’il est mort d’un œdème cardiogénique. Ce qui signifie que les gendarmes ne sont pas responsables de sa mort. Mais 4 jours plus tard, la famille étale une nouvelle expertise qui atteste l’idée « d’un œdème mais qui est provoqué par une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral ».

Dans un contexte électrique ou le monde entier à un genou à terre suite à la mort de George Floyd aux Etats-Unis, une vague de contestation se leva.

Pour finir deux auditions sont à venir dans le mois de juillet avec deux témoins clés. Ces témoins sont entre autre de celui chez qui Adama s’est réfugié et d’une femme qui a assisté à sa première arrestation.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *